Témoignages
Etudiants de Sciences Po (accompagnés sur 1 semestre)

J'ai appris à mieux gérer mes émotions et mes angoisses grâce à des exercices d'ancrage dans le moment présent par le souffle . En plus de cela, Aurélia nous a donné les "outils" pour améliorer notre sommeil, nos moments de repos mais aussi de travail et de concentration. Aurélia est super à l'écoute de nos besoins et de leurs évolutions au fil du suivi.

Je la recommande vivement!!

Joana

Séances stimulantes et très enrichissantes qui m'ont permis d'apprendre à gérer stress, différents types de douleurs physiques (douleurs lombaires, céphalées, ...) ainsi qu'à atteindre un certain état de détente, de sérénité intérieure améliorant ainsi mon sommeil. 

La sophrologie est très vite devenue une habitude, un rendez-vous quotidien! 

Mélissa

Aurélia est une super thérapeute! J’ai suivi un accompagnement en tant qu’étudiante pendant trois mois et j’ai adoré mon expérience. Aurélia a su s’adapter au quotidien d’étudiante, et elle a proposé des exercices extrêmement utiles! Je me sens plus calme, plus ancrée et plus optimiste. C’est une personne très gentille, douce et bienveillante avec qui c’est un plaisir de travailler. Je recommande a 100% !

Lisa

Les séances de sophrologie chaque lundi après-midi, c'étaient le meilleur moyen de commencer ma semaine. J'ai décidé de prendre des cours de sophrologie pendant une période de transition et de grands changements pour moi (déménagement dans un autre pays, confinement, études exigeantes, ...). Il s'agissait d'une période riche en manque de concentration, en émotions intenses et en stress. Dans ce cadre, la sophrologie avec Madame Brand Deligne m'a offert un nouveau regarde sur le présent et m'a aidé à prendre conscience de moi-même, de mon existence, de ma position, de mes buts. Jusqu'à aujourd'hui, quand je fais face à une situation stressante voire difficile, j'utilise les techniques de relaxation, de respiration, de mouvement corporel ou de visualisation de pensées que j'ai apprises pendant les séances. De cette façon, je peux gérer le stress et retrouver la sérénité. Puis, j'ai remarqué que le plus je travaille sur moi-même, le plus je connais moi-même et mon imagination devient plus libre et plus forte alors que mes inquiétudes devient tangibles et faibles. De plus, travailler en groupe et partager mon expérience avec les autres étudiants était très amusant d'autant plus que j'ai compris que je ne suis pas seule. Enfin, j'ai particulièrement apprécié les exercices de relaxation en fin des séances quand je pouvais vraiment me relâcher guidée par la voix douce de Madame Brand Deligne ! Ainsi, je peux dire que la sophrologie est vraiment un entraînement du corps et de l'esprit qui peut s'adapter à tous les nivaux et à tous les goûts.

Despina

Emilie, 41 ans 

J’ai découvert mon infertilité à 37 ans après deux ans et demi d’essai bébé avec mon mari dans un contexte un peu particulier puisqu’à l’époque nous étions expatriés en Turquie. L’annonce de mon insuffisance ovarienne a été d’une violence inouïe puisque faite en 5 minutes chrono par un gynécologue qui m’annonce sans aucune psychologie ni empathie quelconque que je n’aurai jamais d’enfant biologique. Malgré cette sentence, nous nous lançons avec espoir dans la PMA en réalisant deux FIV en l’espace de 8 mois à Istanbul qui se soldent par des échecs cuisants (ponction blanche pour la 1ère FIV puis aucun embryon de viable à J+3 lors de la 2nde tentative) et des polypes utérins, mon corps ayant été trop fortement sollicité. C’est très dur psychologiquement.

Ayant été stimulée le plus fortement possible sans succès, nous sommes alors orientés vers le don d’ovocytes. Nous optons pour l’Espagne et pour « la clinique référente en la matière ». Un très grand nombre de nouveaux examens nous sont alors prescrits d’ordre génétique, immunologique, hématologique et c’est à ce moment-là que l’on découvre qu’au-delà de l’IOP j’ai également des soucis hématologiques qui peuvent empêcher la nidation. Nouvelle vague d’angoisse …allons-nous y arriver ?!! Mais nous sommes lancés. Le protocole décidé, la donneuse rapidement trouvée nous apprenons que 3 embryons de bonne qualité ont été créés. Premier transfert d’un embryon et test BHCG négatif, c’est la douche froide. Nous décidons alors de mettre un terme à notre expatriation et de rentrer en France pour être suivis dans notre pays d’origine car notre parcours est d’avantage compliqué en raison des barrières culturelles que nous pouvons ressentir par moments, les tests médicaux qui nous sont restitués en langue du pays que nous devons ensuite faire traduire et la complexité qu’engendre le fait d’être suivis par 3 pays différents.

Le retour en France est très difficile pour différentes raisons mais là encore le parcours pour trouver des spécialistes dans les meilleurs délais n’est pas simple et c’est seulement après plusieurs mois que nous retentons un ultime transfert des deux derniers embryons en Espagne. Suivi catastrophique de leur part qui nous met à bout, ils sont injoignables et la veille du transfert nous n’avons toujours pas réussi à joindre le médecin qui nous suit pour savoir si nous pouvons mettre deux embryons. C’est dans un climat loin de la sérénité que le transfert se fait. Une dizaine de jours plus tard, prise de sang BHCG qui révèle un positif mais notre joie est vite écourtée car ce faible positif suggère fortement une fausse couche (appelée grossesse biochimique). Nous oscillons entre espoir fou et inquiétude. C’est à nouveau l’ascenseur émotionnel. Mais deux jours plus tard nos espoirs sont réduits en poussière car mon taux BHCG a baissé. A nouveau la clinique espagnole est injoignable alors que nous sommes en plein désarroi et remplis d’interrogations tellement laminés par cet échec.

Ce n’est qu’un semaine après que nous aurons enfin le médecin espagnol au téléphone et cette ultime conversation clôturera notre horrible expérience avec cette clinique pourtant de renom international.

Vient alors une très longue période de déprime et de découragement absolu pour nous deux. Nous qui étions restés jusque-là forts et optimistes, si soudés, toujours l’un de nous deux pour rebooster le moral de l’autre nous sommes alors tous les deux vidés par tous ces échecs et cela devient compliqué de puiser du réconfort et de l’énergie dans sa moitié qui parait aussi dévastée que nous.

A cela s’ajoute certaines réactions mais également non-réactions, les réflexions maladroites voire totalement déplacées de notre entourage qui nous sidèrent et qui accentuent notre sentiment de solitude et notre immense peine…

Viennent ensuite les questions et les doutes : avons-nous encore la force et l’énergie de réessayer ? Cela vaut-il la peine ? Allons-nous pouvoir financer de nouveaux essais ? Faut-il se tourner vers une autre solution ? Est-ce que nous sommes faits pour devenir parents ? Comment choisir une autre clinique en s’étant autant trompé la première fois ? Faut-il changer de Gynécologue ? Bref de nombreux doutes nous assaillent et nous décidons de faire une très longue pause et de mettre les essais de côté pour quelques temps histoire de nous remettre de ces échecs consécutifs, de se retrouver tous les deux, partir en vacances, de dénicher à nouveau en nous tout bêtement l’énergie, l’optimisme et la foi avant de se relancer dans une nouvelle tentative.

Huit mois plus tard, nous nous remettons dans les examens médicaux, les rencontres avec de nouveaux gynécologues, la recherche de clinique en se basant sur les avis des gynécologues que nous rencontrons à ce moment-là.

Nous dénichons « le gynécologue » que nous attentions depuis des années de parcours de PMA, profondément humain, compétent et rassurant qui va nous mettre sur la piste de la clinique avec laquelle nous allons passer Reprogénésis en République Tchèque.

Tout se passe alors dans la fluidité, la douceur, l’évidence, la sécurité tant avec le gynécologue qu’avec la clinique… Comme dirait Odile Chabrillac, quand tout est juste, tout s’ajuste.

Plus de 13 mois après notre dernière tentative, nous partons sereins et confiants en ce nouvel essai en République Tchèque. Tout se déroule on ne peut mieux. Le partenariat gynécologue français / clinique Tchèque fonctionne parfaitement. La clinique est de taille familiale, la prise en charge très chaleureuse et rapide bref encore une fois toutes les conditions sont réunies pour que nous nous sentions en confiance et accompagnés. Nous apprenons que la ponction de la donneuse a donné 8 ovocytes. 5 jours après leur fécondation avec le sperme de mon mari 4 embryons de très bonne qualité sont constitués. Merveilleuse nouvelle.

Le transfert d’un embryon a lieu dans la douceur et l’optimisme du médecin, nous ne pouvions espérer mieux comme climat rassurant. De retour en France, nous découvrons 10 jours plus tard les résultats positifs de la prise de sang. C’est si irréel que nos réactions sont mitigées : immense bonheur mais mêlé d’inquiétude...Les débuts sont encourageants mais après tant d’échecs répétitifs et une nidation compliquée en raison de mes problèmes sanguins nous n’arrivons pas et nous ne nous autorisons pas à être fous de joie…Ce bonheur peut nous être retiré rapidement…un long parcours de presque 7 ans pour devenir parents ne s’efface pas du jour au lendemain. Il faudra attendre le passage au second trimestre de grossesse pour s’autoriser à être complétement confiants.

Nous voilà à 6 mois de grossesse, nous avons découvert avec bonheur que nous attendions un petit garçon et nous ne passons pas une journée sans nous émerveiller de ce miracle, sans observer les évolutions de mon corps, sans essayer de déterminer l’origine des coups/mouvements dans mon ventre…Bien entendu le Covid rend cette grossesse une nouvelle fois particulière car le suivi à la maternité n’est pas maintenu physiquement, les cours de préparation à l’accouchement doivent se faire par visio mais nous sommes confiants et ne doutons pas de la résistance et de la réussite de notre trio de choc pour passer cette nouvelle épreuve.      

C'est mon gynécologue actuel qui m’a orientée vers la sophrologie et plus particulièrement vers Aurelia lorsque je lui ai demandé s’il avait des thérapeutes à nous conseiller afin de nous soutenir dans notre désir de devenir parents.

Je cherchais un accompagnement dans la gestion des émotions et des outils me permettant surtout de lâcher prise. En effet, lorsque nous rencontrons des difficultés dans la vie (et encore d’avantage en parcours PMA) il est extrêmement difficile de ne pas vouloir tout contrôler.

Le choix du thérapeute était primordial pour moi cad que j’attendais de lui une empathie et une bienveillance innée et une connaissance (voire expérience) du parcours de PMA.

J’ai commencé mes séance de sophrologie environ 3 mois avant de partir en République Tchèque pour réaliser un transfert d’embryon avec don d’ovocyte.

Je me souviens extrêmement bien de ma première rencontre avec Aurélia.

J’ai tout de suite été rassurée par son sourire, sa profonde écoute et sa gentillesse mais aussi sa rigueur car elle avait listé un certain nombre de questions pour orienter notre entretien donc j’ai pu tout de suite entrevoir son professionnalisme.

Elle a aussi eu la générosité de partager son histoire personnelle. Au-delà de cette prise de contact, ce premier RDV avait pour but de faire un point sur mes attentes et de définir un objectif à atteindre ensemble. En l’occurrence le but était clair « m’aider à lâcher prise dans ce nouvel essai et aborder le transfert d’embryon de manière sereine et positive ».

Chaque séance m’a beaucoup appporté beaucoup car elle est complète. En effet, elle comporte 3 temps tout aussi important les uns que les autres, un temps d’échange pour faire le point sur le ressenti du moment, une seconde partie repose sur la pratique d’exercices de sophrologie (techniques de respiration par exemple) afin de disposer d’outils utilisables en dehors des séances et enfin le dernier temps est consacré à une relaxation guidée.

L’accompagnement est totalement personnalisé car Aurélia a le don d’intégrer magiquement & subtilement des détails de votre vie (que vous avez bien voulu partager avec elle au préalable lors de la première consultation notamment) dans les visualisations dans lesquelles elle vous plonge. Du coup il est beaucoup plus facile de visualiser un lieu réellement ou une personne que vous connaissez réellement.

Au fil des séances, je me suis sentie soutenue, j’ai retrouvé une réelle confiance, de l’optimisme et une certaine légèreté. En parallèle, j’ai pu observer une nette amélioration dans le lâcher prise au niveau des consultations médicales notamment et j’ai réussi à moins être dans l’ultra contrôle par exemple pour préparer notre voyage en République Tchèque en laissant d’avantage la place à mon mari d’organiser notre séjour.

La Sophrologie m'a aidé à toutes les étapes de ce nouvel essai bébé.

Tout d’abord durant les semaines qui ont précédé notre départ vers la République Tchèque pour m’aider à ne pas trop stresser et faire confiance au corps médical qui nous encadrait.

La plus belle visualisation que je garde en mémoire a été réalisée juste avant notre départ en République Tchèque et portait sur la confiance. Cette relaxation me permettait de me projeter juste après le transfert, de me voir sereine et positive, accompagnée de mon mari et de visualiser l’embryon parfaitement accroché dans ma paroi utérine.

Comme chaque séance est enregistrée par Aurelia qui nous fait parvenir la bande audio, nous avons pu réécouter cette séance juste après le réel transfert. Cela nous apporté beaucoup de réconfort et de soutien.  

Mais nos séances ne se sont finalement pas arrêtées au retour de République Tchèque puisque la confiance étant établie j’ai senti durant la période d’attente du résultat de la prise de sang mais également durant les 3 premiers mois de grossesse que j’avais besoin de poursuivre ces séances et que je pouvais compter sur la présence bienveillante d’Aurélia pour passer le cap du premier trimestre.

 

Si je devais donner un conseil à toutes les femmes en désir d’enfants, c'est de s’entourer des meilleurs professionnels qui vont vous suivre durant ce parcours si long et si compliqué.

Choisir un gynécologue empathique – confiant – pragmatique et compétent. Si si les perles rares existent ! Et elles font toute la différence car elles vous redonnent quelque chose d’essentiel qu’on vous avait littéralement ôté :  l’espoir. Bannir donc tout gynécologue qui ne lit pas votre dossier- qui fait la grimace à chaque résultat d’analyse / qui vous communique tout son stress /qui vous reçoit 5 minutes entre deux patients alors que vous attendez le RDV patiemment depuis 3 mois / qui ne croit pas en vous et en vos chances de réussite.

Un autre choix primordial s’impose concernant le don d’ovocytes. Si les prix et résultats sont relativement similaires entre les pays étrangers certaines structures sont de véritables usines à bébé où la prise en charge humaine passe bien après l’intérêt financier de l’établissement.

Après avoir été extrêmement mal suivis par le leader mondial à Valence en Espagne, nous avons opté pour une clinique à taille humaine en République Tchèque (Reprogenesis) sur les conseils de notre gynécologue Français et avons pu bénéficier d’une prise en charge excellente beaucoup moins onéreuse avec des résultats tout aussi bons basée sur la réactivité, le professionnalisme et la gentillesse de toute l’équipe.

Nous sentir en confiance a été la première clé de notre lâcher prise grâce au merveilleux suivi que nous avons reçus de nos deux accompagnants (gynécologue et clinique de don d’ovocytes). Cela nous a grandement aidé à nous libérer du stress, à nous détacher de l’aspect médical et organisationnel pour nous recentrer davantage sur nos ressentis.

Les accompagnements parallèles bienveillants ont joué également une part essentielle à notre parcours et à cette issue positive.

Le parcours de PMA est semé d’embuches et malheureusement d’échecs. J’ai compris au bout de plusieurs années que le temps pouvait être notre allié et qu’il était vital d’accepter ses bienfaits après un échec. Le temps de deuil est nécessaire pour digérer les évènements mais aussi pour se reconstruire.

La PMA nous met face à l’horloge biologique alors qu’en fait nous ne sommes plus à quelques mois près et que ces pauses sont en fait réellement bénéfiques afin de recharger nos batteries et nous permettre de repartir de plus belle.

La maman de Augustin, 9 ans

Mon fils de 9 ans a eu la chance de rencontrer Aurelia qui l’a beaucoup aidé, en quelques séances, à faire un travail sur sa concentration, sa capacité à gérer ses émotions. Les exercices sont assez simples pour pouvoir etre refaits à la maison. Les séances de relaxation sont envoyées par Aurelia également. Une première expérience de sofro très riche! Bravo pour votre travail, cela a ramené un peu de paix au sein de la fratrie! Merci

Vincent, 36 ans

Très à l'écoute, des séances personnaliser en accord avec nos besoins , Des moment d'apaisement et de bien-être, des résultats , visible a court terme, des séances au top, ça m'a apporté beaucoup.... une autre façon de pratiquer la respiration , la découverte du corps dans une nouvelle perspective, et au-delà ... Bref... tout ça pour dire, superbe sophrologue.

Sabine, 40 ans

J'ai découvert la sophrologie par le biais d'Aurélia. En quelques séances, elle m'a permis de rendre plus sereine l'approche de mon accouchement. Prise de recul, concentration, techniques de respiration, visualisation positive… autant d'exercices simples et très bien menés par Aurélia, qui pourront m'aider à me détendre le jour J. Je la recommande vivement !

Julie, 30 ans

Mon accompagnement en sophrologie par Aurélia c'est avant tout le hasard d'une rencontre.

Je méconnaissais la sophrologie mais j'ai eu envie de tenter l'expérience car j'arrivais à un tournant de ma vie : l'orée de mes 30 ans, un changement d'emploi et une rupture amoureuse.

Je ne croyais pas vraiment aux techniques de méditation ou de relaxation. Je suis par nature quelqu'un qui a besoin de tout contrôler, qui a peu confiance en elle et qui a tendance à plus voir le négatif que le positif.

J'ai donc choisi de travailler sur la confiance en moi. 

Avec l'appui d'Aurélia, j’ai identifié mes craintes et mes angoisses, puis j’ai travaillé sur comment les éloigner, mais aussi comment profiter des moments simples et apprendre à lâcher prise. 

Aurélia est une personne à l'écoute, elle prend le temps de bien expliquer chaque mouvement. Sa voix est apaisante et reposante. Comme une professionnelle, elle a su s'adapter à mon profil (j'ai tendance à m'endormir facilement pendant les temps de relaxation), en me faisant tester plusieurs positions jusqu'à trouver la bonne.

Grâce à la sophrologie j'ai pris le temps d'apprécier le moment présent et à voir les bons côtés des choses. C'est un temps où on se recentre sur soi ce qui est de plus en plus rare dans nos vies.

​J'ai maintenant les outils nécessaires pour continuer à travailler moi-même. C'est quelque chose de rassurant et selon moi c'est un grand pas vers la confiance en soi 

Laure, maman de Timothée 6 ans

Timothée, 6 ans, est plein de vie mais a souvent du mal à canaliser ses émotions. Pour tenter de mettre fin à ces tensions il a bénéficié de l’accompagnement d’Aurélia. Timothée a gagné en sérénité après seulement quelques séances. Aurélia a su parfaitement s’adapter au profil de son jeune patient qui est naturellement actif en lui proposant des exercices adaptés à son âge et son tempérament. Je recevais un compte rendu détaillé de la séance toutes les semaines, cela nous a permis de faire les exercices à la maison. Grâce à la bienveillance d Aurelia , Timothée a pris cela comme un jeu et a beaucoup apprécié l experience

Caroline, 42 ans

J'ai retrouvé un vrai bien-être au quotidien grâce à la Sophrologie, merci Aurélia pour cet accompagnement.

Odile, 65 ans

Réussir à vivre sereinement avec les contraintes du quotidien, tel était le but de ces séances de sophrologie. Je suis ressortie de la première séance très détendue et rassurée par la simplicité des exercices que je pouvais refaire chez moi et par la bienveillance d’Aurélia.

A chacune des séances suivantes les sensations ressenties étaient de plus en plus vives et durables. J’ai appris à écouter chaque partie de mon corps, à le maîtriser  sans le contraindre.

Les  séances de relaxations statiques m’ont permis de me reconnecter avec moi-même et de refaire surgir des émotions et des énergies que j’avais mis en sommeil mais que je peux à nouveau éprouver et mettre en pratique.

En résumé je peux désormais grâce aux outils qu’Aurélia m’a transmis affronter le quotidien avec plus de quiétude et d’endurance. Je me sens plus forte, plus libre plus tranquille et …..j’en ai terminé avec mon dossier de retraite ! 

Marie-Hélène, 70 ans

Depuis mes séances de groupe avec Aurélia, je pratique les exercices tous les jours.

J'en ressens le bénéfice sur mes problèmes de céphalées, qui étaient extrêmement invalidantes. 

C'est bien plus concluant que les mouvements enseignés par les kinés que je pratiquais jusque là.

C'est un grand bénéfice pour moi qui ne me précipite plus sur des comprimés dans la crainte de voir évoluer la céphalée et j'arrive à me sentir assez bien en m'activant normalement. 

Merci Aurélia.  Je vais continuer à pratiquer votre programme.

J'espère pouvoir vous faire connaître à mes relations !