Clin d'oeil
Carole Hervé - Consultante en lactation IBCLC 

Quel est ton parcours professionnel ? 


Initialement, je me destinais à enseigner l’anglais. Je me voyais prof. au lycée et je voulais faire du théâtre amateur.
Puis en rencontrant celui qui allait devenir mon mari et le père de mes enfants, j’ai eu envie d’explorer le monde de la communication. 


J’ai eu l’opportunité d’exercer une bonne dizaine d’années dans ce domaine et certaines de ses déclinaisons : communication événementielle, interne et externe, relations publiques et même relations presse. Puis, comme d’autres femmes l’ont vécu avant moi et d’autres encore le vivront, la maternité a révélé des facettes de ma personnalité dont j’ignorais l’existence. Je me suis prise au jeu de chercher à transmettre ce que j’avais appris. Je suis devenue bénévole et très active au sein de la Leche League, une association qui partage de l’information et apporte du soutien aux mères allaitantes. Ce fut un tournant dans ma vie de femme. Faire la connaissance d’autres mères aussi enthousiastes que moi à la perspective d’aider, découvrir combien la bienveillance est un pilier indispensable qui peut nous permettre de grandir. 
Bref, j’ai adoré rencontrer ces femmes et je suis toujours investie dans cette association.


C’est en appréhendant les 500h de cours qui constituent la formation de base pour devenir bénévole que j’ai découvert le métier de consultante en lactation IBCLC. La Leche League a été à l’origine de cette certification il y a près de 40 ans. J’ai décidé d’aller un cran plus loin et je suis retournée sur les bancs de l’école et j’ai étudié un an au CREFAM.

J’ai obtenu ma première certification en 2011. Ce fut probablement l’un des diplômes qui m’a le plus marqué dans ma vie.

Et j’ai commencé çà et là les consultations. Et je me suis prise au jeu.

 

Chaque jour je me remets en question, je cherche, j’explore, je fouille, je me déplace à l’étranger, pour ouvrir de nouveaux horizons, tout ça dans le but d’en apprendre davantage et d’apporter une information aussi rigoureuse et précise que possible. Je n’ai de cesse de m’améliorer et même si cela demande un travail parfois colossal, je garde une énergie intacte et un véritable enthousiasme lorsqu’il s’agit d’accompagner une femme dans son parcours, qu’elle allaite ou qu’elle n’allaite pas d’ailleurs.
Et c’est parce que je passe mon temps à repenser ma manière de faire pour répondre au plus juste aux attentes des mères que j’ai franchi des portes parfois improbables et que j’ai suivi des formations initialement dédiées aux orthophonistes ou bien aux coachs en développement personnel.
Mon approche est parfois étonnante, et pourtant tant que j’ai le sentiment d’apporter un service juste aux personnes qui croisent mon chemin, je m’y attèle avec ferveur.


 

Pourquoi avoir fait le choix de cette pratique?

Pourquoi avoir décidé d’exercer un métier méconnu et exigeant ? Parce qu’il y a tout à créer, parce que cela pousse à se montrer créative. Parce que voir chaque jour ne serait-ce qu’une une lueur d’espoir briller dans les yeux d’une mère, c’est inestimable. Parce que voir une femme se redresser, reprendre les cartes qu’elle a en mains et les distribuer à sa convenance, la sentir fière de ce qu’elle a accompli ; être ce témoin-là, c’est un cadeau incroyable. Parce que l’aventure d’allaitement est symbolique, une portion de la vie d’une femme qui a la particularité de concentrer en quelques jours, quelques semaines ou quelques mois à peine ce qui forge sa personnalité. Pourquoi j’ai choisi cette pratique ? Peut-être parce que j’ai à coeur de transmettre, et d’aider aussi. En réalité, je ne saurais dire pourquoi je suis si enthousiaste. Ce qui est sûre c’est que chaque matin, je me réveille en ayant l’impression que je vais apporter quelque chose d’utile, contribuer à redonner de la valeur à une mère et c’est fabuleux.



Qu'apporte-t-elle dans la recherche d'un équilibre corps/ esprit?


L’allaitement est un moyen pour le corps de s’exprimer de tant de manières. Et trouver un juste équilibre est un exercice qui s’apprend, qui s'affine jour après jour.
 Moi qui ai souffert des années de douleurs de sciatique, je crois que j’ai trouvé un équilibre en transmettant ce que je pense être juste. Et je n’ai plus jamais à me plaindre de douleurs chroniques. J’ai la chance aussi d’avoir la liberté de façonner mon métier à ma manière. C’est parfois vertigineux, parfois flippant, et en même temps tellement gratifiant. Bref, je crois que je dois encore me concentrer sur un équilibre pour mon corps. Et dans l’ensemble, je m’en sors plutôt bien.

Comment se déroule une séance ? 


Je réserve généralement entre 1h30 et 2h selon le motif de la consultation, parfois une demi-heure suffit aussi. Lorsque la consultation a lieu au domicile de la maman, je l’invite même à rester en pyjama si c’est comme ça qu’elle se sent bien. J’ai à coeur de permettre que la parole soit libre et la maman la plus détendue possible. J’explique donc le déroulé habituel d’une consultation puis je pose des questions pour avoir une « photographie » de l’histoire au moment où l’on se parle. J’observe une ou plusieurs tétées le cas échéant, il est possible que j’évalue la succion du bébé aussi et mes questions constituent un chemin clinique qui amène la maman à évoquer librement ses préoccupations du moment. A l’issue de l’entretien, je lui remets une documentation personnalisée et il m’arrive fréquemment aussi de rédiger un courrier qui est soit inséré dans le carnet de santé de l’enfant ou bien envoyé au pédiatre ou à la sage-femme. 
Bien que je ne puisse garantir qu’une seule consultation permette d’atteindre tous les objectifs en matière d'allaitement, je fais toujours de mon mieux pour soutenir la maman et lui apporter des réponses aux questions qu’elle se pose ensuite.  


Qu'est ce qui t'anime dans le fait d'accompagner les autres ?


Voir les mères s’épanouir me procure une gratitude incommensurable. J’ai la chance d’être le témoin de magnifiques histoires et d’accompagner des femmes sublimes au quotidien. J’ai le sentiment de leur apporter une petite impulsion pour qu’elles s’épanouissent sur leur propre chemin de mère et de femme. C’est un régal chaque jour et je garde une énergie intacte pour chacune d’entre elles. Quand j’ai des doutes sur mes choix de vie ou professionnels, quand je dois me confronter aux taches administratives inéluctables de l'exercice en libéral, je peux repenser à certaines histoires marquantes (il y en a tous les jours) et cela me redonne une sacré énergie.

Tu partages ta recette du bonheur ?


Éprouver chaque jour de la gratitude pour chaque petite chose. Me souvenir que l’amour me guide au quotidien. Ressentir une affection sincère pour les personnes qui croisent mon chemin.
Et tous les jours, je chantonne sous ma douche «Perfect day » de Lou Reed parce que c’est génial d’aider les femmes.

Carole Hervé propose des consultations en cabinet à Paris, au domicile des mamans mais aussi par Skype/ FaceTime. http://www.questiondallaitement.com/